En partenariat avec

Quel impact le budget de la Sécurité sociale aura-t-il sur les médecins libéraux en 2017 ?

Budget_securite_sociale_2017_vs_medecins_liberaux

Quel impact le budget de la Sécurité sociale aura-t-il sur les médecins libéraux en 2017 ?

Ils sont les « premiers sacrifiés ». D’après la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), les médecins libéraux ne sont pas épargnés par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2017. Quel impact réel aura la réforme budgétaire sur la pratique de la médecine libérale ? Quelles sont les mesures phares du budget 2017 de la Sécurité sociale ?

Budget de la Sécurité sociale 2017 : de nouvelles coupes budgétaires

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour l’année 2017 a été adopté le 5 octobre 2016 en Conseil des ministres. Au cœur du programme : de fortes économies dans le secteur de la santé qui font gronder les syndicats de médecins. Malgré l’augmentation du tarif de la consultation des généralistes de 2€ au 1er mai 2017 et la hausse du taux de croissance de l’objectif national des dépenses d’assurance maladie porté à 2.1%, les syndicats ont été frappés par le programme d’économies. Un programme d’économies « sans précédent pour le secteur de la santé dans le budget de la Sécurité sociale, à hauteur de 4 milliards d’euros », pour la CSMF qui estime en outre qu’il sacrifie les médecins libéraux.

Comment réaliser 4 milliards d’économies ? 

Bien entendu, qui dit économies dit réduction des dépenses. En 2017, le déficit du régime général et du Fonds de solidarité vieillesse devra se fixer à -4.2 milliards d’euros, son plus bas taux depuis 2001. Une situation qui oscille selon la branche, chaque pôle héritant de ses restrictions budgétaires. L’Assurance maladie devra se fixer à -2.6 milliards contre -4.1 en 2016.  Quant à l’hôpital, il devra réaliser 1.5 milliards d’euros d’économies et aura pour outils l’optimisation de ses dépenses, et l’ambulatoire.

Les mesures clés du budget 2017 de la Sécurité sociale

Si l’heure est à l’économie, des efforts seront faits sur d’autres pôles. Le budget 2017 de la Sécurité sociale prévoit ainsi d’allouer 200 millions au remboursement des soins dentaires. Du côté des médecins libéraux, il est prévu une rémunération complémentaire pendant le congé maternité des femmes acceptant de modérer leurs tarifs. Au-delà des 72 ans, certains médecins hospitaliers pourront en outre travailler à temps partiel.

En ce qui concerne le régime des retraites souvent remis en question, les députés ont acté une diminution de la contribution sociale généralisée pour les retraités modestes. 300 millions d’euros serviront à la création de places dans les établissements spécialisés dans l’accueil des personnes handicapées et des seniors.

Les travailleurs indépendants générant un chiffre d’affaires inférieur à 27.000 euros mensuel bénéficieront d’une réduction de leurs taux de cotisations d’assurance maladie-maternité.

La lutte contre le tabagisme enfin reste au cœur des concertations, avec notamment la création d’une taxe sur le tabac à rouler.