En partenariat avec

Les vaccins bientôt obligatoires pour tous les enfants ?

infirmiere-injection-une-jeune-fille-souriante

Les vaccins bientôt obligatoires pour tous les enfants ?

 

Plus de vaccins obligatoires, plus de vaccins gratuits et plus de transparence sur les produits. La Concertation nationale sous la direction du généticien Alain Fischer a livré ses conclusions et entend redorer le blason de la vaccination auprès des Français. La Ministre de la Santé Marisol Touraine décidera si oui ou non, davantage de vaccins deviendront obligatoires pour les enfants. Il faudra, en cas d’une validation, faire face à la méfiance des Français.

 

Une vaccination obligatoire mais gratuite

L’idée proposée par la Concertation nationale est simple et plutôt cohérente, mais, d’après les experts sur le sujet, faire évoluer les mentalités prendra du temps. On constate depuis une vingtaine d’année un regain de méfiance face à la vaccination. Une enquête menée en septembre 2016 dans 70 pays a pointé du doigt un déficit de confiance des Français dans le vaccin. Ils seraient en effet plus de 40% à témoigner leur appréhension sur le produit. Alors que le monde de la santé ne cesse de clamer les avantages de la vaccination, et que les avancées médicales dans le domaine ont été nombreuses ces dernières années, ce pessimisme pourrait sembler surprenant. La population s’interroge et c’est peut-être à cause d’un sentiment de sécurité fort face à de grandes épidémies qui paraissent appartenir au passé.

 

Des Français méfiants face aux échecs de la vaccination

Si on peut trouver les causes de la méfiance dans le recul du danger, il faut aussi chercher du côté des échecs de la vaccination. Citons d’abord la campagne de vaccination incomprise contre l’hépatite B en 1994. Abordons ensuite l’autre campagne massive contre la grippe H1N1 en 2009 pour laquelle on pourrait employer le même adjectif.

C’est pour tenter de rétablir le dialogue que la Ministre de la Santé a demandé au professeur Alain Fischer, accompagné d’un comité d’orientation, de réaliser une concertation citoyenne. Le professeur de génétique s’est emparé de la question et a constitué en 6 mois 2 jurys (un citoyen, un professionnel), réalisé 2 enquêtes d’opinion et obtenu 10.000 contributions en ligne. L’objectif étant de générer « une parole citoyenne mixte et (de) nourrir la réflexion », des mots du médecin.

 

Vaccination : une parole citoyenne pour quels résultats ?

Les suggestions du comité étaient très attendues, notamment en ce qui concerne l’obligation. A ce sujet il a proposé d’élargir donc l’obligation vaccinale, intégrant tout de même une clause d’exemption. La proposition suggère en clair de rendre tous les vaccins pédiatriques obligatoires, alors qu’ils sont aujourd’hui recommandés. Un bon compromis d’après le Comité, qui recommande fortement de rendre les vaccins obligatoires gratuits, avec « un régime d’indemnisation des effets indésirables ». Pour les autres conclusions on trouve la transparence, nécessaire pour regagner la confiance des Français. Une transparence exigée sur tout le processus de mise sur le marché, avec notamment un accès aux données brutes des essais cliniques.

Alain Fischer a également proposé que l’école soit un lieu de vaccination, et que les pharmaciens procèdent à la vaccination contre la grippe sur la base du volontariat. C’est désormais au Ministère de la Santé de valider ou non les suggestions.